• Le capitalisme de connivence

    En France, nous vivons dans un système hybride, mélange de capitalisme (système fondé sur la propriété privée des moyens de production et d'échange) et de collectivisme (système fondé sur la propriété collective des moyens de production et d'échange). Dans les autres pays, il en va de même ; d'un pays à l'autre, seule varie la part relative des systèmes précités.

    Nous pouvons constater que des personnes privées utilisent l'État au profit de leurs intérêts personnels ou de ceux des organisations (entreprises, associations, syndicats,...) qu'elles représentent. Ceci se fait par le biais de ce qu'on appelle le "lobbying" (qui consiste à convaincre les décideurs politiques de prendre telle ou telle mesure ; ex : prime automobile à la casse, isolation des combles pour 1 €, achat d'électricité photovoltaïque ou éolienne à des prix exorbitants,...) ainsi que par la corruption (ex: financement occulte de campagne électorale, pots de vin, avantages en nature,...) ou par un mélange des deux.

    Ces "arrangements" entre le pouvoir politique et certaines personnes morales ou privées, c'est ce qui constitue le "capitalisme de connivence". Il est possible que la crise de la Covid-19, en 2020-2021, en soit un exemple.