• Principe de subsidiarité

    Cette page fait partie d'une série exposant les grandes lignes de la Doctrine Sociale de l’Église catholique et montrant, notamment, la promotion que fait celle-ci du respect, et donc de la liberté de chaque personne humaine. Cette série s'appuie sur le compendium de la DSÉ, dont il cite différents passages.

    La plus claire expression du principe de subsidiarité nous semble être la suivante :

    « De même qu'on ne peut enlever aux particuliers, pour les transférer à la communauté, les attributions dont ils sont capables de s'acquitter de leur seule initiative et par leurs propres moyens, ainsi ce serait commettre une injustice, en même temps que troubler d'une manière très dommageable l'ordre social, que de retirer aux groupements d'ordre inférieur, pour les confier à une collectivité plus vaste et d'un rang plus élevé, les fonctions qu'ils sont en mesure de remplir eux-mêmes (Comp., 186).

     

    Légionnaire romain (I-IIe siècles), Palais ducal, Mantoue, province de Mantoue, Lombardie, Italie. Crédit photo : byb64 on Visualhunt.com / CC BY-NC-SA
    Légionnaire romain (I-IIe siècles), Palais ducal, Mantoue, province de Mantoue, Lombardie, Italie.
     
    Crédit photo : byb64 on Visualhunt.com / CC BY-NC-SA

    En résumé : les décisions doivent être prises au niveau le plus bas, le moins collectif possible, qui est, ultimement, la personne.

    Pour aller plus loin...